AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Alertes et spoilers - Pour des raisons de violence et d'un contexte pouvant être effrayant ou choquant, nous déconseillons aux moins de seize ans de s'inscrire. Shingeki no Kyojin : Inner War se déroule après la fin de l'anime Shingeki no Kyojin / Attack on Titan / L'attaque des titans. Il contient donc des spoils sur la suite puisqu'il contient des éléments du manga ne figurant pas dans la série.
Attention




Partagez | .
 

 Jean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

je suis
PNJ
avatar
Messages : 20
Points : 51
Date d'inscription : 24/09/2013

MessageSujet: Jean   Sam 2 Nov - 0:38

La mission avait été dure, éreintante. La plupart des soldats ne s'en étaient toujours pas remis. Fort heureusement, il n'y avait eu aucun mort et plus de peur que de mal, mais la fatigue mentale avait pris sur le physique. Certain avaient craqué en rentrant au QG. Tout autour de lui quelques soldats pleurait tandis que d'autres étaient assis sur le sol, la tête entre les mains, reprenant leur souffle. Et lui dans tout cela ? Il devait certainement être aussi accablé qu'eux. Cependant, il y avait une différence notable entre lui et les autres militaires : personne ne serait là pour le soutenir dans ce moment difficile. Certes, Sasha et Connie avaient toujours le mot pour le faire rire, mais ce soir, il n'étaient visiblement pas assez enjoués pour cela. Bien qu'il fut entouré, Jean devait se sentir terriblement seul.

C'était dans ces moments que l'absence d'un ami était la plus remarquable. Marco, son meilleur ami, depuis combien de temps était-il parti déjà ? Peu de temps. Certainement pas assez pour faire un deuil. Mais c'était ainsi : les soldats tombaient au fur et à mesure et il fallait apprendre à se relever et aller de l'avant. Certains étaient juste plus doués que d'autres pour faire taire leur peine.

« Courage »

Une main vint lui tapoter gentiment l'épaule. Au moins quelqu'un avait fait attention à sa détresse. Le soldat s'assit à ces côtés, sans rien ajouter de plus ni se présenter et, de plus, sans aucune invitation.

« Tu t'en sort toujours aussi bien ! »

Son sourire creusait de petites fossettes dans ses joues couvertes de tâches de rousseur. Était-ce un mirage ? Certainement pas. Sa main était belle et bien posée sur son épaule et et sa paume dégageait une certaine chaleur. Marco, était à ses côtés. Il avait le même regard que celui durant leur conversation à Trost, plein de fierté et de respect pour son ami et leader.

« Je suis heureux de te revoir. »

Quelques larmes commençaient à naître aux coins de ses yeux. Ses lèvres tremblaient légèrement. Il avait beaucoup de peine à cacher son émotion face à Jean.

« Tu sais...Je suis désolé de ne pas avoir pu rester plus longtemps...Mais, Jean, ce jour là à Trost, j'étais sincère, et je le pense toujours. Ce qui m'est arrivé...Ce n'est pas de ta faute. »

Il semblait comme pressé par le temps, tâchant de dégager tout le poids qu'il avait sur son cœur avec hâte. Marco rit légèrement, laissant couler ses larmes. Mieux valait rire que finir en sanglot.

« Alors s'il te plaît, ne soit plus triste ! »

Il renifla et chassa les gouttes qui roulaient sur ses joues d'un revers de manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Section d'exploration
avatar
Messages : 173
Points : 207
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: Jean   Sam 2 Nov - 11:04

Jean était épuisé. La dernière mission n'avait épargné personne tant sur le plan physique que moral.Le jeune homme se consolait en se disant que pour une fois il n'y avait pas eu de morts. Mais malgré ça, maintenant qu'ils étaient rentré au QG la lassitude et l'accablement avaient prit le dessus. Certains pleuraient, d'autres se lamentaient, se demandant bien ce qu'ils faisaient la, remettant en cause leur choix d'intégrer l'armée. La vie de soldats n'était certes pas de tout repos. Jean lui se contentait de rester assis la, perdu dans ses pensées. Ses yeux vides fixaient le sol, il ne bougeait pas comme si la vie l'avait quitté.

Aujourd'hui comme souvent depuis Trost, il pensait à son ami Marco. Il se disait que, peut-être, s'il avait été la il serait moins abattu. Ou au moins, il n'aurait pas à porter le poids de tout ça seul.  Il avait  eu beau chercher, regarder autour de lui, il n'avait pas réussi à trouver un ami comme Marco. Avec lui il parlait de tout: leurs peurs, leurs rêves, leurs espoirs. ils avaient partagé beaucoup de choses. Ce n'était pas une relation qu'on retrouvait facilement. Il avait beau jouer le mec fort qui peut aller de l'avant... Cette situation lui rappelait à quelle point son ami lui manquait. Ce soir plus que jamais, il se sentait seul.

"Courage"

Une main se posant sur son épaule le sortit de sa torpeur. Jean crût reconnaître la voix qui venait de prononcer ces mots... Sa voix. Mais c'était impossible... Il se retourna avec hâte ,les yeux grands ouverts. Le soldat qui venait d'arriver s'assit à ses côtés mettant son visage à la même hauteur que le sien. Un visage criblé de tâches de rousseurs.  Il n'en croyait pas ses yeux: Marco se tenait devant lui. Comment cela était il possible? Marco serait vivant? Non... bien que méconnaissable, c'était bien lui qui gisait sans vie dans les rues de Trost. Alors quoi?   Est ce que la fatigue le faisait délirer? Ou alors peut être qu'éreinté, il s'était endormi, et rêvait la scène? Non. La main sur son épaule était bien réelle. Bien que faible, une chaleur en émanait. Cette apparition n'était donc pas le fruit de son esprit solitaire? Elle parla à nouveau

" Tu t'en sort toujours aussi bien !"

Puis elle sourit, comme Marco avait l'habitude de le faire avant. Le même sourire sincère et rassurant. Un fantôme... Ça ne pouvait être que ça... Jean n'y croyait pas. Mais force est de constater que son ami était bien là, devant lui.

"Je suis heureux de te revoir."

"Marco..."

La gorge de Jean se serra. Ce mot était la seule chose qui pouvait sortir de sa bouche. Il aurait voulu parler mais  il en était incapable. Il était trop abasourdi, par ce qu'il se passait. Ses pensées ne s'articulaient pas intelligiblement. Il n'arrivait plus à lier les mots entre eux pour formuler  une phrase qui ait du sens.  L'émotion était trop grande.  Marco aussi semblait secoué. Ses lèvres commençaient à trembler.  Les larmes qui commençaient à naître donnaient à ces yeux une teinte vitreuse. Non il ne fallait pas... Il ne fallait pas qu'elles coulent. S'il venait à pleurer, Jean ne pourrait sans doute pas s'en empêcher non plus.

"Tu sais...Je suis désolé de ne pas avoir pu rester plus longtemps...Mais, Jean, ce jour  là à Trost, j'étais sincère, et je le pense toujours. Ce qui m'est arrivé...Ce n'est pas de ta faute."

Jean n'en croyait pas ses oreilles.. Même maintenant, alors que son ami était mort, il cherchait à le réconforter. Ça ne devrait pas se passer comme ça... Pour une fois c'est lui qui devrait être là pour son ami. Il n'avait même pas été présent quand il est mort. Il n'avait pas pu l'aider.

" Alors s'il te plaît, ne soit plus triste ! "

"Même si tu dis ça, ça ne change rien!"

S'en était trop.  Malgré tout ses efforts Jean ne put retenir ses larmes non plus. Elles coulaient abondamment le long de ses joues. Les mots étaient sortis de sa bouche. C'est comme si Marco avait lu dans ses pensées. Il avait cette capacité d'observation et de compréhension de l'autre qui l'avait toujours étonné. Oui, il s'en voulait. Il s'en voulait que son ami soit mort seul, sans qu'il ne puisse rien y faire.  Jean essuya ses larmes d'un revers de manche.Il criait presque, ravagé par le chagrin et la culpabilité.

"J'aurais du être là quand c'est arrivé! J'aurais du t'aider comme tu l'as fait pour moi!"

Il marqua une pause. Ses yeux se baissèrent vers le sol.

"Je ne sais même pas comment tu es mort... Tu étais seul. Si j'avais été là j'aurais sans doute pu faire quelque chose..."

Il passa de nouveau sa main sur son visage pour essuyer quelques nouvelles larmes.

_________________
Merci Mikasa Pour ce vava 8D


Ah! que de souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki no Kyojin RPG :: 
Event spécial Halloween
 :: 
RP spécial
-